le site des jardins

une violette blanche, Viola alba

violette blanche, viola sororia albifloraFAMILLE : Violacées

RUSTICITÉ: -35° C. Zone 3-10

DÉVELOPPEMENT: 5 à 15 cm de hauteur, s’étale lentement en tapis

TYPE DE SOL: aime les sols siliceux à acide à neutre

EXPOSITION : mi- ombre

INTÉRÊT:   joli couvre-sol bas et très florifère durant 1 mois et demi

BILAN: Viola alba se développe lentement en couvre-sol. Elle se contente de peu. Pour obtenir de grand tapis, un bon semis se révèlera plus rapide. La floraison a lieu en février, période où les fleurs sont plus petites puis reprend  de mai à juin, avec de plus grandes fleurs .

Vous cherchez un couvre-sol pas trop envahissant, bas et facile : je vous conseille Viola alba. Outre son feuillage d’un beau vert frais, cette petite plante se couvre de fleurs blanches papillonnantes, très lumineuses dans un jardin à l’ombre.

.Description de Viola alba

La violette blanche, Viola alba appartient à la famille des Violacées, où on retrouve toutes les pensées si souvent cultivées. Viola alba est une espèce française, qui  pousse dans nos bois, bien que sa distribution soit plutôt septentrionale. Elle est sous statut de protection dans certaines régions.viola alba violette blanche

Viola alba forme un beau tapis de feuilles persistantes cordées, rondes et vert foncé. La souche rhizomateuse s’étend lentement, portant des rosettes de feuilles assez denses. Les fleurs éclosent, bien mises en valeur au-dessus du feuillage. Les fleurs montrent des pétales très arrondis, qui rendent la fleur plus large que haute. Un petit éperon à peine formé en arrière et une corolle souvent asymétrique avec ses pétales plus ou moins récurvés: elle est  pleine de charme. Les fleurs font penser à autant de petits papillons blancs posés sur le feuillage. Au centre de la fleur, quelques petites stries violacées et un cœur sombre attirent l’œil.

Les fleurs pollinisées produisent des graines. Durant l’été, les feuilles se développent davantage si les conditions de culture sont bonnes et Viola alba peut former un tapis haut de 15 à 20 cm en sol riche. Et sous ce tapis de feuilles plus larges, en fin d’été, cette violette continue de produire des graines, histoire d’assurer absolument sa descendance. Viola alba produit des fleurs cléistogames (qui ne s’ouvrent jamais), celles-ci  s’autopollinisent et produisent ces petits fruits, ronds et violacés qui expulsent les graines un peu plus loin comme chez les pensées.

Pour autant, Viola alba n’est pas envahissante dans mon jardin. Certes, elle y est apparue spontanément, ce qui était une bonne surprise, mais à part là où je l’ai ressemée ensuite, elle reste à sa place.

Cultiver la violette blanche, Viola alba

Viola alba aime les expositions d’ombre claire à mi- ombre. Elle supporte même le soleil direct si le sol ne se dessèche pas. Cette violette blanche demande un sol légèrement acide à neutre, riche en matière organique (plus la terre est humifère, plus le feuillage sera grand). Elle aime les sols collants et argileux, ou les terrains forestiers qui restent frais.

Pour l’installer dans le jardin, à partir d’une plante en pot, je conseille de mélanger du terreau de plantation avec la terre, pour que les racines ne soient pas trop perturbées par le changement de texture entre le pot de culture et la terre du jardin. Par expérience, un peu d’or brun dans la terre favorise la production de feuilles et de fleurs cléistogames durant l’été : une manière de s’assurer de la naturalisation de cette plante.

Les graines germent spontanément si le sol sur lequel elles tombent est relativement nu et frais. La plupart germeront au printemps, donc ne pas biner ni « nettoyer » la surface de la terre tant qu’on ne les a pas reconnues !

Diviser ou bouturer Viola alba

La violette blanche peut être divisée au printemps ou en fin d’été lorsque la touffe est assez importante. Les stolons peuvent être aussi prélevés sans racines ou presque, sans que l’on dérange le pied mère, et installés en pot sous châssis. Elles s’enracinent rapidement, et dès qu’elles montrent des signes de croissance, elles sont en place dans le jardin avec un bon arrosage.

Semer Viola alba

Les graines doivent être récoltées fraiches, sur la plante. Elles ne résistent pas à un stockage au sec. Donc, soit elles sont semées directement en place, avec une petite étiquette, histoire de ne pas oublier l’endroit où on les a semées, soit elles sont semées tout de suite en pot assez grand pour ne pas se dessécher rapidement et maintenu frais tout le reste de l’année. Elles ne germeront qu’au printemps suivant après avoir subi le froid de l’hiver.

 

Autres violettes ?

 

Il existe également d’autres espèces de violettes blanches, telle que Viola odorata ‘Alba’, la violette odorante, la violette américaine en forme blanche Viola sororia ‘Albiflora’ . La violette odorante blanche fait de plus petites fleurs mais à l’avantage de fleurir très tôt en saison.

Remarques sur l’année 2016

pour la première fois en une dizaine d’années, Viola alba, n’a pas fleuri, ni en février, ni en mai. Serait-ce dû à cet hiver 2015-2016 vraiment très doux ? j’ai d’ailleurs d’autres espèces de violettes qui n’ont pas fleurit non plus.

 graines de Viola alba

j’envoie, autant que possible, mes graines de Viola alba à la SAJA, ou à la SRGC, 2  associations horticoles qui organisent des échanges de graines.

Similar posts

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Catégories