le site des jardins

Permaculture : aménager une terrasse en pierre

En Bretagne, Anne et Bertrand ont opté pour les techniques culturales de la permaculture depuis de nombreuses années, et suivent la règle de pérennité:

 un élément a plusieurs fonctions

chaque fonction est assurée par plusieurs éléments

ici illustrée dans l’aménagement de leur jardin en permaculture alliant esthétique, productivité et  économie de l’énergie et de l’effort.

Conception d’une terrasse en pierre

terrasse en pierre pour la permaculture

 

la conception de cette terrasse est pensée ‘permaculture‘, pour obtenir le plus de production fruitière et potagère bio avec le moins d’efforts. Orientée au sud, la terrasse permet de jouer sur les températures et d’acclimater avec succès des espèces peu rustiques, ou de booster la croissance des plantes.

Les végétaux plantés pour cet exemple de permaculture

Tous les végétaux profitent de la masse calorique de la terrasse.

En terrasse

Dans des réserves sans fond

Au bord de la terrasse

  • 5 à 6 pieds de Tomates
  • 1 pied de Piment
  • Mandarinier
  • Citronnier
  • Bananier var. productive en Bretagne
  • Myrthus ugni
  • Fraisiers
  • semis à repiquer (poireau…)
  • semis en place (carottes, radis, persil…)
  • oignons, échalotes, ail en fin de conservation
  • plantes aromatiques


le mandarinier, 2 années plus tard:

mandarine récoltées au jardin de kerblouze, Morbihan

en 3 années seulement le mandarinier est devenu prospère et productif

Économie de l’effort :

Les oignons récoltés l’année précédente en fin de conservation sont replantés en bordure de terrasse, proche de la cuisine : ils génèrent un oignon secondaire à récolter, et fournissent très tôt des feuilles à cuisiner à un moment de l’année encore froid avec peu de diversité au potager, puis ils feront de jolies fleurs décoratives et visités par les butineurs. En permaculture on recherche la multiplication des fonctions et l’oignon périmé,  autrefois jeté, retrouve ici une seconde vie, productive et sans effort.

  • Les fraisiers n’ont pas besoin de filets, les merles n’approchent pas si près de la maison, une technique simple de permaculture pour éloigner ce concurrent.
  • Les plantes condimentaires sont proches de la cuisine. En permaculture, les plantes souvent visitées doivent être au plus près de la maison.
  • Les semis de poireaux, carottes, navets… ont protection et chaleur, le châssis  est inutile. La simplicité est recherchée en permaculture.

Structure de la terrasse minérale:

La façade de la maison est blanche pour refléter la lumière et la chaleur sur l’ensemble du potager. Une casquette protège de l’excès de soleil en été et permet de suspendre les pieds de tomate (pas de tuteur) tout en les protégeant de la pluie (mildiou mieux contrôlé). La casquette à donc plusieurs fonctions, cela entre dans l’esprit permaculture.

La terrasse est concave pour envelopper les cultures dans la continuité de la forme des massifs (forêt fruitière). Le potager est dans un écrin circulaire. En permaculture, on recherche la protection contre les vents,  leur ralentissement en évitant les allées toute droites, ainsi que l’accumulation de la chaleur. La forme circulaire s’y prête bien.

Elle est minérale de deux couleurs :

  • en schiste ardoisier noir pour absorber la chaleur et la restituer le soir et la nuit
  • en gravier clair pour refléter les rayonnements solaires sur les végétaux

Notre choix s’est porté sur une terrasse minérale beaucoup plus abordable que le bois et le dallage, et qui permet d’utiliser de la récupération et des remblais, avec beaucoup de liberté dans la réalisation pour servir l’esthétique globale. En permaculture, on cherche à transformer les déchets en ressources utilisables.

Le séchoir solaire

séchoir à plante, artisanal

séchoir à plante, artisanal

De fabrication artisanale, il est utilisé pour conserver efficacement des fruits, des légumes (ou des médicinales), sans dépenser d’énergie fossile, ni sucre, tout en préservant les vitamines et les qualités nutritives. La permaculture s’étend aussi à la manière de conserver les aliments, afin d’en diminuer le coût énergétique et préserver la santé.

 

 

 

 

 

Bertrand Huguenard et Anne Martin

le jardin de Kerblouze, Morbihan

formations à la permaculture, visites guidées du jardin

 site du Jardin de Kerblouze:

Similar posts

1 Commentaire

  1. fabien's Gravatar fabien
    avril 7, 2016    

    c’est génial votre jardin ! bravo

    Je suis aussi dans le Morbihan et j’adorerais voir votre jardin, j’essaie moi aussi à mon échelle, de faire mon jardin en permaculture pour la deuxième année.

    Au plaisir, bonne continuation!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Catégories