le site des jardins

Lin vivace, lin bleu, Linum perenne

 

Linum perenne, le lin vivace

Linum perenne, le lin vivace

RUSTICITÉ : -16 ° C. Zone7-10

DÉVELOPPEMENT : 50 cm en tous sens

TYPE DE SOL : tolérant, supporte les sols secs

EXPOSITION : ensoleillée à mi — ombre

INTÉRÊT : feuillage fin vert-bleuté, longue floraison bleue

BILAN : Culture très facile, reproduction aisée, à conseiller particulièrement pour les jardins informels ou en remplissage de fond.

Le lin bleu, Linum perenne est une vivace d’origine européenne. Il est donc parfaitement adapté à nos conditions climatiques. C’est une plante particulièrement intéressante dans les massifs ensoleillés : elle est facile de culture, les feuilles, tout comme les fleurs sont décoratives et apporte une touche de finesse dans les parterres.

Description du lin bleu vivace

Linum perenne une plante buissonnante, d’un développement de 50 cm en tous sens, pour une plante bien développée (dès la deuxième année). Les tiges sont fines et dressées, la plante forme rapidement une touffe importante. Les feuilles sont étroites, presque filiformes, d’un joli vert bleuté. Elles ne disparaissent pas complètement en hiver ; chaque sommet de tiges porte un bouquet de fleurs à 5 pétales bleu ciel ; la simplicité des fleurs éparpillées sur le feuillage très fin   et dansant au gré du vent apporte beaucoup de charme à cette plante. Les fleurs durent une journée, mais très nombreuse, la floraison

s’étale particulièrement longtemps. La floraison est importante durant  mai  et  juin, puis plus discrète ensuite. Les fleurs produisent un fruit  parfaitement  sphérique, contenant les graines   en forme de disque.

Culture de Linum perenne

Le lin  bleu vivace est particulièrement facile de culture et ne demande quasiment pas d’entretien. Tolérant sur le sol, il supporte particulièrement les sols secs et caillouteux, pousse même en terrain compacté, ou très argileux.  Les fleurs s’ouvrent  avec les rayons du soleil, on lui offre donc au moins quelques heures d’ensoleillement par jour.La plantation est conseillée au printemps pour bien profiter de sa floraison et  ainsi pouvoir récolter des graines pour les semer en semis direct à l’automne, là où vous voulez l’implanter ;

La première fructification fin juin peut être rabattue  (au sécateur, car les tiges sont fibreuses) pour favoriser une remontée de la floraison en été. En hiver ou au printemps les branches sont rabattues également pour préparer la nouvelle année.

Le lin perenne se ressème naturellement de lui-même. Ses plantules  sont rapidement reconnaissables grâce à leurs fines feuilles typiques.  Elles peuvent être transplantées facilement en échange d’un ou deux arrosages dans la semaine qui suit.

Linum perenne, le lin vivace

Linum perenne, lin vivace

Utilisation

Le lin bleu vivace semble délicat d’apparence, mais c’est une plante solide qui donnera plus d’effet en grand nombre. Il a particulièrement sa place dans les jardins informels ou de type naturel. Il peut être utilisé pour créer un fond homogène dans les tons de bleu et mettre particulièrement en valeur les plantes installées devant lui.

 Linum perenne est aussi  utilisée en pointillé, répartie dans tout le jardin afin d’amener une unité à l’ensemble.

Il crée un écrin autour de plantes plus voyantes et plus grandes : au milieu des Iris germanica , il adoucit les feuillages en forme de glaive, et remplit l’espace entre les tiges

Autres variétés :

  • Linum perenne ‘Alba’ aux fleurs blanches.

Autres espèces

  • Linum  grandiflorum belle annuelle de croissance rapide
  • Linum arboreum:  vivace au fleurs jaunes en cime compacte
  • Linum campanulatum
  • Linum  capitatum
  • Linum flavum
  • Linum narbonenese, une méditerranéenne aux fleurs violacées
  • Linum usitatissimum espèce agricole produite pour la fibre

19 Commentaires

  1. M l's Gravatar M l
    juillet 8, 2013    

    J ‘ai du lin bleu et je voudrait savoir si les graines qui sont noires sont comestible par l’homme. Merci si vous pouvez m’apporter une réponse.

    • admin's Gravatar admin
      juillet 22, 2013    

      Le lin bleu utilisé pour l’extraction de l’huile de lin, et qui est utilisé en pharmacopée, est un lin annuel appelé Linum usitatissinum. c’est une plante cultivée avec des graines plus grosses. Elle est probablement sélectionnée depuis des centaines d’années, pour ses différents usages.
      Il est préférable de ne pas consommer vos graines de lin bleu si c’est Linum perenne, car la sélection des plantes comestibles est faite pour éviter les désagréments digestifs ou autres.

  2. Jennet's Gravatar Jennet
    février 23, 2016    

    Bonjour et merci pour cette littérature sur le lin, je vais probablement en planter dans mon jardin.

  3. Fatima's Gravatar Fatima
    septembre 19, 2016    

    Bonjour, a force de lire sur le lin, vous m’avez donné envie de le semer j’ai un terrain agricole dans j’avais semer la lavande le blé l’avoine et d’autres mais je n’ai jamais penser au lin, cette année je vais les semer inchaallah
    Merci bcp
    Fatima

  4. Suzanne's Gravatar Suzanne
    novembre 16, 2016    

    Article que j’ai lu avec beaucoup d’intérêt et qui me décide à planter du lin dans mon jardin ! Cependant je vous invite à faire attention à votre orthographe et à votre syntaxe même si cela n’enlève rien au contenu de votre article.

  5. novembre 29, 2016    

    Je ne savais pas qu’il y avait tant d’espèces de lin, ni qu’il protégeait des limces.
    Merci pour cet article très complet sur le lin bleu,

  6. Francoise's Gravatar Francoise
    février 5, 2017    

    BOnjour, j’ignorais qu’il y avait tellement de variétés de lin… où peut-on se procurer les graines car je trouve tellement jolies ces petites fleurs se balançant au gre du vent… et comme en plus c’est un anti limaces… JE vais en mettre un peu partout dans mon jardin. Merci déjà

    • admin's Gravatar admin
      mars 20, 2017    

      cherchez dans les associations botaniques SAJA, Graines de troc (sur internet)
      ou tous simplement chez des grainetiers, mais c’est plus cher. rien en vaut de s’affilier à une association de jardinage.

      • pasquier valérie's Gravatar pasquier valérie
        mars 28, 2017    

        En magasin bio c’est pas cher du tout

  7. février 21, 2017    

    le lin est bien pour éviter les doryphores qui vont sur les pommes de terre en planter a côté des plants de patates est judicieux et mette une touffe dans le trou des tomtes est bon aussi a vos graines!!!

  8. avril 29, 2017    

    Merci pour tous ces renseignements sur le Lin je veux en semer quelle sorte résiste dans ma région zone 4 elles sont en fleurs combien de temps ? et si je sème d’ici 7jours est-ce que j’aurai des fleurs cet année
    ?

    • admin's Gravatar admin
      mai 19, 2017    

      Linum perenne est a priori rustique en zone 4 ( jusqu’à -34°C). planté ce printemps il fleurira plutôt l’année prochaine.
      en revanche, le lin rouge Linum grandiflorum est annuel, il peut être hâter en serre véranda ou en châssis, en hors-gel, puis planté en place quand il ne gèle plus, voire semé en place après les dernières gelées. il croît rapidement et fleurit la même année que le semis.

  9. Lise Fortier's Gravatar Lise Fortier
    juin 16, 2017    

    Puis je trouver de ces graines au Quebec? Merci beaucoup.

    • admin's Gravatar admin
      décembre 14, 2017    

      je ne sais pas! en France ce sont des graines couramment vendues. rapprochez-vous des associations de jardinage.

  10. daude's Gravatar daude
    août 26, 2017    

    moi j’ai du lin rouge, très joli

  11. astrid's Gravatar astrid
    septembre 22, 2017    

    bonjour, j’aimerai savoir si je sème du lin bleu vivace le long de mon grillage à la volée , suis je obligée d’aller éclaircir les plants? ou puis je laisser pousser comme il l’entend. et j’aimerai surtout savoir , si les nuisibles rats et autres rongeurs vont apprécier ces graines car j’ai déjà plein de trous et j’ose pas trop m’aventurer dans le fond du jardin , je voudrai pas les attirer encore plus . Nous habitons en Eure et loir y a beaucoup de vent et j’aimerai voir des fleurs qui bougent au vent , au lieu de voir les mauvaises herbes d’un chemin agricole un peu plus haut que notre terrain sur 25m de large d’un côté et de l’autre sur 35m c’est un chemin enherbé de la commune et à 4m de distance un ruisseau écoulement des champs et là c’est pareil , je veux plus voir les herbes hautes à 4m de distance de notre grillage ces deux côtés sont situés SUD OUEST , j’aimerai mettre des fleurs le long de mon grillage à l’extérieur pour ne plus voir les herbes que le jardinier communal laisse pousser car avec la tondeuse il va pas au bord du ruisseau et débroussaille rarement le long des clôtures . merci pour vos conseils. vous me répondrez j’ai qu’à mettre de mon côté arbustes ou autres de mon côté , c’est fait mais comme je veux garder la vue d’un village voisin au loin et des beaux couchés de soleil , nous avons mis des plantations à peine pour cacher le vis à vis avec les promeneurs ou fermier , je voulais que ça reste léger et pas m’entourer d’une haie serrée , on a mis plutôt ça côtés de nos deux voisins notre terrain est sur 5 côtés . ON mettra d’autres plantations prochainement au bord de la terrasse .

    • admin's Gravatar admin
      décembre 14, 2017    

      vous pouvez semer le lin bleu, mais aussi des coquelicots, des pavots de Californie, des thlaspis..
      pour moi ce n’est pas si mal qu’il reste un peu d’herbe non coupée , comme vous dites. en effet songez que ce sont nos herbes sauvages naturelles, et il faut bien qu’elles existent quelques part ! afin de ne pas disparaitre complètement dans un paysage complètement maitrisé par des hommes. en effet à force de tondre, désherber raser systématiquement sur les bord ou entre les champs, dans ma région, il n’y a plus que des graminées et des pissenlits; les autres ont disparu (coquelicot, bleuets, knauties, orchidées….)
      il est temps de regarder ces soit-disant « mauvaises herbes » d’un autre œil.

      si au bout de votre jardin, ce sont de petites galeries, ce sont des mulots ou des musaraignes, ces dernières, discrètes, sont très bénéfiques pour le jardin. les mulots mangent les bulbes ou les racines des plantes, mais sont inoffensifs pour vous: un chat peut les réguler.
      si ce sont de grosses galeries, ( 5 cm diamètre et plus) , ce sont plutôt des rats, et là c’est plus gênant, car c’est très prolifiques. Il faut alors, soit dératiser avec des appâts empoisonnés , soit , bien plus écolo et amusant, louer les services d’un furet (une personne qui a un furet), il parait que c’est très efficace.

  12. SYLVIE's Gravatar SYLVIE
    septembre 28, 2017    

    Bonjour, cela fait plusieurs années que j’en plante et……rien :-(

    • admin's Gravatar admin
      décembre 14, 2017    

      alors essayez un semis en pot ou en jardinière, que vous transplanterez ensuite en place. Achetez des graines fraiches (regarder la date sur le sachet). la deuxième ou 3e année, les graines ne germent quasiment plus. n’oubliez pas que le semis direct fonctionne bien sur un espace de terre nue.

Répondre à Marie Pierre Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Catégories