le site des jardins

la permaculture, une agriculture de développement durable

permacultureLa permaculture est une technique culturale assez récente, qui veut mettre en place une agriculture durable en maintenant au mieux la fertilité naturelle de la terre. Ce mode de culture s’inscrit dans une compréhension de l’ Ecologie (la Science, pas la politique).

En effet l’ écologie est l’étude des êtres vivants, de leur milieu et de leurs relations. Elle cherche à comprendre  les interactions entre les espèces, entre les espèces et leur milieu, et enfin les flux d’énergie et de matière au sien d’un milieu.

La permaculture tend à créer une production ou récolte importante en respectant l’environnement, tout en minimisant la dépense d’énergie (travail physique, énergie électrique ou fossile). Elle intègre l’action humaine à l’intérieur de l’écosystème.

Ex d’aménagement en permaculture dans un jardin

L’agriculture intensive

L’agriculture intensive développée actuellement,  tente d’isoler  au maximum une espèce cultivée de son milieu extérieur :

–         Une seule espèce est cultivée, les autres sont désherbées

–         Les autres êtres vivants sont détruits, pour éviter la prédation, avec des pesticides contre les insectes, les champignons du sol..

–         Les terres sont transformées pour correspondre aux besoins de la plante cultivée : apports d’engrais, irrigation..

Ces pratiques transforment au final la terre en un substrat inerte qui porte les plantes. Elles ne prennent pas en compte les êtres vivants qui ont une action positive sur le développement des plantes, comme la microbiologie et faune du sol, les insectes pollinisateurs, les insectes qui limitent la prolifération des prédateurs etc..  En outre les pratiques agricoles intensives demandent un effort de travail et d’énergie intense en permanence.

La permaculture se différencie

La permaculture au contraire, crée un agrosystème biologique qui tient compte des relations des êtres vivants entre eux et avec leur milieu.

Fertilité naturelle

Elle tente de cultiver des terre en maintenant le plus possible leur fertilité naturelle :

  • en exportant le moins possible la matière végétale produite. Par exemple les verdures arrachées se décomposent sur place.
  • en respectant la structure et favorisant la microbiologie du sol, mycorhize, vers de terre.. Plus un sol est vivant, meilleurs est sa structure.

Biodiversité

La permaculture accepte et favorise la biodiversité, et les relations interspécifiques. elle se rapproche en cela de l’agriculture biologique.

  • respecte les êtres vivants présents
  • n’utilise pas de produit phytosanitaire
  • observe, recherche et favorise des associations qui engendreront une bonne productivité

Aménager l’environnement

Des aménagements spécifiques vont favoriser certaines plantes sans agresser le milieu. Par exemple  un contour de plantes de taille dégressive va créer une cuvette centrale de climat plus chaud, et permettre l’implantation de plantes  thermophiles.

La permaculture recherche et transmet  aussi un savoir traditionnel de la culture pour ne pas perdre  des savoir-faire plus anciens. Elle s’inscrit également  dans une philosophie et répond à une éthique de vie.

Tout le monde, dans un jardin, petit ou grand, peut appliquer les techniques de la permaculture et profiter de ses bienfaits en respectant la nature.

Exemple d’un jardin de permaculture: le jardin de Kerblouze chez Anne et Bertrant , Morbihan

 Stages de permaculture appliquée

 

Similar posts

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Catégories