le site des jardins

Dionée,rustique dans un jardin du nord.Dionaea muscipula

dionée

Dionaea muscipula, la dionée attrape mouche

 

RUSTICITÉ: –12° C. Zone 8-10

DÉVELOPPEMENT: 15 cm de diamètre, quelques cm de hauteur, la hampe florale monte à 40 cm

TYPE DE SOL: sol profond, acide et humide : mélange tourbe blonde + sable non calcaire

EXPOSITION: plein soleil

INTÉRÊT: jolie plante carnivore capable de  mouvements actifs

BILAN: très intéressante pour son côté carnivore et plante qui bouge. Elle donne toute sa mesure quand elle est cultivée en extérieur. Il est possible de  cultiver la dionée comme une plante vivace en extérieur toute l’année, même dans le nord de la France.

 

 Dionaea muscipula, une plante vivace à cultiver dans son jardin

Vous connaissez certainement la fameuse dionée attrape-mouche, Dionaea muscipulata, que l’on voit  vendue dans de nombreuses jardineries, en plus ou moins bon état. Oubliez ces petites plantes malingres, qui  ont l’air fragile, elles ne sont pas représentatives de la dionée. Déjà elles sont placées en serre chaude, alors que ce sont des plantes rustiques, et d’autre part elles donnent des plantes bien plus vigoureuses, une fois les bonnes conditions rassemblées. Lucas réussit sa culture à l’extérieur, sans la moindre protection hivernale dans le Nord Pas de Calais depuis 5 ans. Les hivers ont pourtant été bien  froid . La photo montre à quel point la plante est vigoureuse. Elle s’est étoffée, ses pièges sont grands et réactifs, ils attrapent de nombreuses proies. Elle fleurit chaque année, produit des graines que l’on peut semer ensuite.

Description de la Dionaea muscipulata

La dionée est originaire des 2 Carolines en Amérique du nord, où elle occupe des zones marécageuses. Sa répartition géographique est relativement limitée et ses populations naturelles sont relativement  en danger du fait de la disparition de son milieu naturel. En horticulture, elle fait l’objet d’une production importante, pour le plus grand plaisir de tous les amateurs de plantes carnivores, et de curiosités végétales, Carses pièges se referment rapidement sur de petits insectes grâce à un mouvement actif de la plante. De nombreuses variété horticole ont vu le jour, forme géante, forme plus rouge,…de quoi passionner les collectionneurs.

Ses pièges sont des limbes de feuilles transformés  en 2 mâchoires articulées, capable de se refermer en 1/10 de seconde, pour emprisonner les imprudents, venus chatouiller les poils sensibles répartis sur les pièges. Le piégeage n’est possible que lorsqu’il fait suffisamment chaud, à partir de 15 °C.

Le mécanisme est extrêmement sophistiqué : il faut toucher 2 fois les poils tactiles en moins de 20 secondes pour déclencher la fermeture.  Les fermetures intempestives doivent être évitées car chaque feuille peut se refermer 3 fois, puis meurt. De même nourrir la feuille avec une trop grosse mouche la fait dépérir. L’insecte prisonnier, est enfermé dans une coque de digestion (les 2 mâchoires se soudent). Quelques semaines plus tard, le piège s’ouvre à nouveau, le squelette vide de l’insecte est balayé par le vent et la pluie. La plante s’est nourrit des substances azotées de l’insecte, un apport d’engrais naturel d’autant plus important, que la terre où elle vit est très pauvre.

La photosynthèse est assurée plutôt par les pétioles des feuilles qui  sont élargis. Les racines servent surtout à l’absorption de l’eau et aussi pour ancrer la plante. Elles sont profondes et peu nombreuses.

 Culture de Dionée  en tourbière extérieure

tourbière sarra dionée

en premier plan , dionaea Muscipula, puis Sarracenia purpurea, et derrère une autre Sarracenia hybride en fleur.

Je conseil de la cultiver comme une plante vivace, à l’extérieur : il faut juste lui offrir le milieu de culture adéquat, car elle est tout à fait rustique. C’est une plante tempérée et elle a besoin d’une période de repos l’hiver,  pendant laquelle elle entre en dormance sous forme de bourgeon qui s’enfonce dans le sol. Il lui faut un substrat toujours humide comprenant 2/3 de tourbe blonde et 1/3 de sable non calcaire. L’arrosage est exclusivement à l’eau de pluie, à vous d’en faire des réserves ! Elle sera mieux et plus colorée en plein soleil.

– On peut l’installer  dans un pot profond, d’au moins 40 cm, lui-même dans un cache-pot rempli d’eau douce toute la belle saison.  En hiver, on garde le mélange humide mais pas gorgé d’eau Mais ce type de culture demande une protection hivernale, car les plantes en pot résistent moins aux froids, on peut la mettre à la cave ou au garage, puisque c’est une période où elle n’a pas de feuilles.

– Ou bien, comme Lucas l’a fait chez lui, on l‘installe dans une tourbière, dehors toute l’année. La tourbière est une cuve (bassin) imperméable remplie  du mélange à base de tourbe et gorgé d’eau douce. Cette installation convient à bien d’autres plantes carnivores, et même certaines orchidées terrestres vendue comme les Spiranthes ; une fois faite, c’est un grand plaisir que de remplir cette tourbière avec des plantes originales.

Installer ses nouvelles plantes au printemps permet de leur laisser le temps de s’enraciner avant les grands froids.

Obtenir des graines de Dionée

fleur de dionee

Fleur de Dionaea

Les fleurs blanches de la dionée fleurissent en groupe en haut d’une tige florale de 40 cm. Si celle-ci semble démesurée par rapport à la hauteur de cette plante, c’est parce que les insectes doivent pouvoir venir polliniser les fleurs sans pour autant se faire dévorer par les feuilles en bas. Chez nous, on obtient facilement de nombreuses graines : on récolte le pollen des étamines (poudre jaune) avec un pinceau, que l’on frotte ensuite sur les stigmates (blanc) au milieu de la fleur.

A noter que pour une plante chétive, il est recommandé de couper la hampe à une hauteur de 4 cm quand celle-ci arrive à 6 cm (plus tôt elle en refait une autre aussitôt), pour lui permettre de concentrer toute son énergie dans son développement, car fleurir demande beaucoup d’énergie.

Semer les dionées

macro de semis de dionée sur sphaigne

plantule de dionee de 4 millimètres de diamètre, Dionaea muscipula

Dans un pot contenant de la tourbe blonde très humide, on dépose des graines  fraichement récoltée. Le pot est gardé dans un sac  plastique, afin de garder un taux d’humidité important, entre 20 et 30 ° C et à la lumière. La germination a lieu en quelques semaines, les plantules  grandissent lentement,  pour les affranchir du sac plastique, dans un premier temps, on y perce un trou puis on finit par l’enlever : une façon de diminuer progressivement le taux d’humidité. On peut utiliser aussi comme substrat de semis de la sphaigne vivante ou broyée,(à acheter) qui a l’intérêt d’empêcher le développement de champignon.

autres plantes carnivores rustiques:

  • Drosera rotundifolia
  • Sarracenia alata
  • Sarracenia leucophylla
  • Sarracenia purpurea
  • Drosea filiformis
  • Drosera anglica
Similar posts

4 Commentaires

  1. nono's Gravatar nono
    avril 21, 2014    

    Bjs tt d abord très belle page fort utile pour un novice tel que moi….
    Voilà j ai une petite question car j ai fait l acquisition il y a un moi d une muscipula et donc les 2 premières semaines je l ai laissé ds son petit pot ds lequel je l ai reçu… et donc il y a 2 semaines j ai décidé de la rempoter ds un mélange de tourbe blonde de sphaigne + de la sphaigne du chili et gorgé d eau déminéralisée comme on nous le conseil sur certains forum et depuis se tps je la vois dépérir de jours en jours, je suis dégoûté…. j ai de nouvelles petites pousse mais vraiment pas beaucoup.
    Est ce que j ai mal fait qqchose? Et en ce moment elle à 4/5 grande tige florale, dois je les couper ou pas? Es ce à cause de ces tige qu elle dépérit?

    • admin's Gravatar admin
      avril 26, 2014    

      Normalement votre substrat est correct, et vous avez bien fait de changer sa terre. Comme il lui faut de l’eau sans calcaire, l’eau déminéralisée doit convenir, sinon, vous vous pouvez utiliser tout simplement de l’eau de pluie. La terre doit toujours rester humide. Il est possible que votre nouveau mélange ne soit pas assez humidifié: pour être sur, trempez votre pot dans l’eau douce jusqu’à la surface du pot pendant une journée entière. Ou votre dionée montre peut-être seulement son stress du au changement de culture, mais comme c’est le début de la saison, elle a toute ses chances de récupérer; les miennes commencent à peine à sortir leurs premières feuilles . Maintenez -là à la lumière avec si possible du soleil direct. Mieux vaut en effet couper cette première hampe florale à 5 cm de hauteur, elle mettra ainsi toute son énergie à faire des feuilles et des racines.
      bonne continuation!

  2. Thib's Gravatar Thib
    mars 13, 2015    

    Pour moi ma dionée est énorme et le pied mère produit une hampe florale alors dois je la coupé puisque on est au début du printemps

    • admin's Gravatar admin
      mars 17, 2015    

      Si le nombre de feuille est important, elle aura l’énergie pour produire sa hampe sans problème. Ainsi, vous pouvez récolter les graines pour essayer les semis au plus tôt (fécondez les fleurs avec un pinceau pour remplacer les abeilles si elle est en intérieur). Mais si votre dionée est nouvellement arrivée chez vous, je vous conseille de la couper, le temps que la dionée s’acclimate à son nouvel environnement. De toute façon, elle fera d’autres hampes durant l’été.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Catégories