le site des jardins

Digitalis ferruginea, l’originale digitale ferrugineuse

Digitalis ferruginea-6295FAMILLE: Plantaginacées, Scrophulariacées

RUSTICITÉ: -15°  C. Zone 7-10

DÉVELOPPEMENT: 1 à 1,70 m au moment de la floraison

TYPE DE SOL: tolérant, humifère, relativement frais

EXPOSITION: mi- ombre, plein soleil

INTÉRÊT: lignes verticales  très graphiques, belle rosette de feuilles persistantes en hiver

BILAN: une plante bisannuelle ou vivace brève,  très originale et rare. Lorsqu’elle produit suffisamment de graines, elle se ressème  spontanément dans de bonnes conditions. Elle se naturalise alors au jardin, intégrée au sein des massif de façon parfaite et  ne demande alors plus de soins.

 

Digitalis ferruginea n’a que de petites fleurs, mais sa hampe florale très élancée est remarquable, surtout lorsque plusieurs individus se côtoient, parfois au milieu d’autres vivaces. Digitalis ferruginea  apporte des lignes verticales qui subsistent de longs mois. La digitale est mellifère et contribue à la biodiversité du jardin en nourrissant de nombreux insectes pollinisateurs.De plus ses rosettes sont persistante et donne un peu de vie au jardin en hiver.

Peu connue, cette digitale n’a pas vraiment de nom vernaculaire utilisé, mais on la rencontre parfois appelée digitale ferreuse, ou digitale ferrugineuse, une référence au ton de rouille des fleurs.

 

Description de Digitalis ferruginea

La digitale ferrugineuse forme une rosette basale très plate, portant des feuilles allongée, sans pétiole, vert foncé et luisantes. Pour tout dire, cette rosette basale ressemble terriblement au plantain lancéolé, avec des feuilles plus foncées et plus vernies.  Je fais cette remarque pour les personnes qui désherbent systématiquement : lorsqu’on la possède  et qu’on connait encore mal  cette plante, la jeune plante sera arrachée, confondue avec un plantain ! D’ailleurs autant conserver aussi quelques plantains, pas si laids en floraison, et susceptibles de vous soulager des piqures d’insecte ou d’ortie (il suffit de frotter la feuille surDigitalis ferruginea la peau irritée).

La hampe florale se développe rapidement, pour s’élever en une haute et longue  flèche, recouverte d’une multitude de fleurs tubulaires de crème à ocre, souvent plus clair autour et maculé de teinte rouille. Chez certaines variétés, les hampes florales sont encore plus hautes et ramifiées. La floraison est durable, et les fleurs abondamment visitées par les insectes forment des  capsules vertes. Ces fruits sont noirs et secs à maturité , ils  s’ouvrent pour libérer un grand nombre de petites graines.

Le cycle de la digitale ferrugineuse : vivace ou bisannuelle ?

Digitalis ferruginea peut être considérée comme une plante bisannuelle : en effet, la plante fleurit rarement la première année. Généralement elle germe à la fin de l’été, dès que les graines tombent, et que le sol est arrosé par une pluie, ou encore au printemps, dès que la température dépasse 20 °C. La minuscule plantule se développe et grossit pendant tout un été, et ne fleurit que l’année suivante. La plante meurt après la floraison, mais pour une plante non repiquée, soit  germée en place, la rosette principale rejette avant  de mourir. Digitalis ferruginea germée en place tend donc  à devenir une plante vivace. Son feuillage est persistant en hiver.

digitalis ferruginea

ici, les digitales ont germé entre les tiges d’un Miscanthus

Comment installer Digitalis ferruginae dans son jardin ?

Le but est d’arriver à la faire se naturaliser dans le jardin.

La plante en pot est souvent produite dans un terreau qui diffère ostensiblement de la terre du jardin. La reprise d’une digitale est assez difficile. La transplantation doit donc être soigneuse. A la plantation, il faut mélanger du terreau avec la terre de jardin, pour que les racines passent en douceur dans votre terre. Cette digitale demande une terre fraiche : d’une part  cette première plante est placée dans un endroit avec seulement quelques heures de soleils par jour et d’autre part, on  paille  autour des feuilles, pour éviter à la terre de trop sécher. Il faut bien sûr, arroser régulièrement votre plante, dès qu’elle montre des signes de soif.

Il faut à tout prix récolter les graines de cette plantes !  Ce sont ces graines qui vont assurer la pérennité de l’espèce dans votre jardin. Les graines sont nombreuses : une partie va être disséminée tout de suite là où vous souhaitez les voir pousser. On les sème très nombreuses sur une terre nue et griffée,  surfacée éventuellement avec un peu de terreau fin. Beaucoup germeront, mais peu arriveront au stade adulte. Germées directement en place, les Digitalis ferruginea supportent le plein soleil.

Une autre partie des graines peut être semée  en terrine ou en châssis froid.  Repiquées de petite taille, les racines s’adapteront facilement dans votre sol.

Lorsque vous avez suffisamment de digitales ferrugineuses dans votre jardin, il n’y a plus besoin de s’occuper de cette espèce. Elle se débrouille toute seule et se ressème.  Les jeunes plantules peuvent être repiquées encore petites, pour qu’elles soient là où on le désire. Cette espèce n’est jamais envahissante. Les hampes florales coupées avant la production de graines remonte en floraison, mais il faudra toujours en laisser quelques-unes  évoluer  en graines.

Semis de Digitalis ferruginea

Les graines peuvent être semées en pot, et davantage surveillées qu’en semis direct. Terre humide et température supérieure à 20 °C : la germination se produit  en 1 à 2 semaines. Les plantules doivent être repiquées au jardin lorsque les rosettes mesurent 1 à 3 cm de diamètre, avec assez de terre pour que leur racines ne soient pas dérangées.

Autres digitales:

 

 

 

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Catégories