le site des jardins

Anémone du Japon, Anemone hybrida, Anemone hupehensis, Anemone japonica

 

anemone hybridaFAMILLE : Ranunculacea, Renonclacées

RUSTICITÉ: -29° C. Zone 5-8

DÉVELOPPEMENT: 60 à 150 cm de haut

TYPE DE SOL: aime les sols frais et acide

EXPOSITION : ombre et mi- ombre

INTÉRÊT:   floraison charmante en mars

BILAN:Belle plante d’ombre après quelques années d’installation

 

 

L’anémone du japon est une remarquable plante d’ombre qui éclaire les fonds de massif de ses belles fleurs simple.

Description

Les feuilles de l’anémone du Japon  sont composées de 3 lobes découpés, portées sur un long pétiole dressé. Les tiges florales s’élèvent à partir de fin août jusque parfois 1,50 de hauteur : bien ramifiée, portent de nombreuses fleurs blanches, ou rose selon la variété, de forme simples, aux pétales arrondies, et au cœur jaune. Les racines rhizomateuses se propagent en faible profondeur, et produisent de nombreuses rosettes de plantes.

Cycle de l’anémone du Japon

Les feuilles émergent de la terre au printemps à partir du mois de mars. Elles produisent une masse de feuillage d’une quarantaine de centimètres de hauteur. A partir du mois d’août, les hampes florales se développent, la floraison intervient de fin août jusqu’aux gelées. Lorsqu’il gèle,  les parties aériennes de la plante meurent, l’anémone du Japon est au repos sous la terre.

Comment planter l’anémone du Japon 

Anemone hupehensis s’installe de préférence au printemps. Elle demande une situation d’ombre à mi-ombre et un sol frais à tendance acide voire très acide, d’où l’intérêt d’un apport en terre de bruyère en terrain calcaire. Les rhizomes de l’anémone du Japon sont très cassants, et portent peu de racines. La plante doit être implantée en touchant aussi peu que possible à la motte de racines. Elle est arrosée régulièrement en période sèche la première année de plantation. Il lui faut quelques années pour s’installer et donner toute sa mesure.

Multiplier l’anémone du Japon

On peut diviser la plante au printemps après le démarrage de la végétation à l’aide d’un coup de bêche sur des plantes de grande taille. Chaque division doit comporter au moins une rosette bien développée, en laissant le plus de terre possible autour des racines. Les divisions sont remises en terre le plus vite possible.

 

Similar posts

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Catégories